ETIREMENTS


Instructeur Thierry Waymel


La kinésiologie met à notre disposition des outils permettant d’optimiser l’équilibre énergétique des méridiens de la Médecine Traditionnelle Chinoise, et l’impact de l’étirement de nos muscles à la fois sur le plan physiologique, physique et mental. Choisissez votre série d’exercices à réaliser selon les cycles Sheng et Ko : effectuer ensuite ceux qui nourrissent le méridien auquel ils se rattachent puis faites de même avec ceux en lien avec le méridien qui contrôle. Toute séance se clôture par un moment de relaxation favorisant la plénitude par la mise en œuvre d’une visualisation d’images positives impliquant les cinq sens. Vous pourrez aussi dans la journée masser les points importants sur les méridiens afin de réactiver les processus d’auto-correction. Pour exemple, voici 2 exercices extraits de l’ouvrage écrit par Thierry Waymel et intitulé « Étirement, source d’énergie » à mettre en œuvre selon le principe d’engendrement (Sheng) et de contrôle (Ko) dont vous pourrez vous inspirer pour toute problématique.

 


Extrait de l'ouvrage "Étirement source d'énergie" écrit par Thierry Waymel

 

Exemple 1 : vous souhaitez améliorer la flexion de votre tronc

 

Les muscles les plus sollicités et limitant cette flexion sont vos ischios-jambiers. Selon la loi des 5 éléments de la Médecine Traditionnelle Chinoise, les ischios-jambiers appartiennent au méridien gros intestin (yang). Celui-ci est nourri par l’estomac (cycle sheng yang) et contrôlé par l’intestin grêle (cycle KÔ yang). L’objectif est de travailler sur les muscles du méridien « gros intestin ». Pour préparer l’exercice spécifique des ischios-jambiers (partie principale de la séance), il faut d’abord :

 

> échauffer les muscles associés au méridien Estomac à l’instar du grand pectoral claviculaire, des muscles du cou et de la nuque (fléchisseurs et extenseurs), du brachio-radial et de l’angulaire de l’omoplate

 

> effectuer les exercices impliquant les muscles associés au Méridien Intestin Grêle (quadriceps, abdominaux, droits et obliques) et Triple Réchauffeur (petit rond, couturier, d roit interne, soléaire et jumeaux).

 

 

Partie principale de la séance


Exemple 2 : vous souhaitez améliorer votre ouverture thoracique et l’amplitude d’abduction de vos membres supérieurs ?

 

Commençons par améliorer la souplesse de votre grand pectoral sternalDans ce cas pratique, le méridien du foie, du rein et du poumon sont concernés. Le premier est nourri par le rein et contrôlé par le poumon. Pour préparer l’exercice spécifique du grand pectoral sternal, il faut d’abord :

 

 

> échauffer les muscles associés au Méridien Rein (psoas, iliaque, trapèze cervical)

 

 

> travailler avec les muscles associés au Méridien Poumon (grand dentelé, deltoïde moyen, coraco-brachial, diaphragme).

 

Partie principale de la séance